Conférence de presse du Gouvernement sur l’agriculture : la CFDT Agri-Agro s’inquiète de la pérennisation du dispositif d’exonération de cotisations patronales TO-DE

Publié le 02/02/2024

COMMUNIQUÉ DE PRESSE N°03-2024

Ce dispositif coûteux n’est pas destiné à toutes les exploitations et enferme l’emploi salarié agricole dans la précarité.

Parmi les mesures annoncées par le Gouvernement en réponse à la mobilisation des agriculteurs, une est passée complètement inaperçue dans le débat public : la pérennisation du dispositif d’exonération de cotisations patronales TO-DE et le relèvement de son seuil d’exonération totale à 1,25 Smic.

Paradoxal deux jours après le discours du Premier ministre qui annonce qu’il faut « désmicardiser » la France.

Pas la France agricole, apparemment : pour le million de salariés agricoles – qui assurent près de la moitié du travail en agriculture - cette exonération totale de cotisations patronales pour les contrats courts constitue une trappe à bas salaires.

L’enjeu pour l’agriculture est de réussir une transition écologique juste socialement.

Pour la CFDT Agri Agro, une meilleure répartition de la richesse tout au long de la filière agro-alimentaire est le levier essentiel. Le moins-disant social va à l’encontre de cet objectif.

 

Flashez ce QR-code pour accéder aux documents de notre étude sur les liens entre financements publics et emploi agricole salarié en France.

qrcode

 

Fait à Paris, le 2 février 2024

Contacts :

Benoît DELARCE, Secrétaire national : 06.07.64.62.45

Franck TIVIERGE, Secrétaire national : 06.87.31.21.80

Presse : 06.89.04.25.27

 

CFDT Agri-Agro : 47- 49 avenue Simon Bolivar 75950 Paris Cedex 19 – Tél. : 01 56 41 50 50 – Fax : 01 56 41 50 30 – courriel : fga@cfdt.fr