Une présentation de la CFDT

Publié le 22/01/2013 à 14H48
Tout ce que vous voulez savoir !

Le syndicat et la section syndicale

Le syndicat

En adhérant à la CFDT, vous ralliez un syndicat qui regroupe les salariés d’une même branche d’activité, sur un secteur géographique donné. Les syndicats de la CFDT peuvent être locaux, départementaux, régionaux ou nationaux. Généralement, ils se dotent d’un bureau et d’un conseil syndical où toutes les sections sont représentées. C’est le lieu où se définissent les objectifs et la politique du syndicat.

 
La section syndicale
La section syndicale, constituée par les adhérents et les militants d’une même entreprise, ou d’un même établissement, est animée par le délégué syndical. La participation des adhérents est essentielle pour que militants et élus assurent bien leur rôle. La section syndicat accomplit différentes tâches : l’information et la consultation, prioritairement des adhérents, puis des salariés, l’élaboration des revendications, la conduite de la négociation dans l’entreprise, la proposition d’adhésion, la préparation des listes pour les élection professionnelles, la diffusion des arguments et des positions de la CFDT.

 
Une organisation professionnelle et interprofessionnelle, avec un maillage géographique

Les fédérations professionnelles
Elles regroupent les syndicats de secteurs d'activité identiques ou proches.
Elles négocient, défendent et revendiquent des avancées pour les salariés de leur secteur professionnel au niveau national.


Les unions régionales

Maryvonne Guiavarch, secrétaire générale de l’Union régionale interprofessionnelle de Bretagne : « Nous avons décidé de relancer la négociation sur l’égalité professionnelle entre les hommes et les femmes dans les entreprise : nous avons signé une convention avec la direction régionale du Travail nous permettant de bénéficier de moyens supplémentaires pour négocier et suivre les accords dans les entreprise. Une chargée de projet assure ce travail à l’Union régionale. Nous suivons et accompagnons des salariés de petites entreprises (PME-TPE) qui ont pris contact avec la CFDT au moment de la mise en place de la RTT dans leur entreprise. Ceci sur les quatre départements bretons. Nous voulons obtenir avec eux, au plus près du terrain, de nouvelles avancées sur : l’accès à la formation professionnelle, les rémunérations, l’amélioration des conditions et de l’organisation du travail. Ces exemples illustrent bien l’utilité d’une organisation régionale, pour rendre plus efficace l’action syndicale de proximité, au plus près des adhérents et des salariés. »
 
La commission exécutive (confédération)
Annie Thomas, secrétaire nationale : « La commission exécutive de la CFDT est constituée de dix secrétaires nationaux, dont François Chérèque, notre secrétaire général. Nous avons chacun la responsabilité d’un secteur. A ce titre, nous participons aux négociations nationales qui mettent en jeu les syndicats, les partenaires sociaux, le gouvernement et les patrons pour traiter de l’assurance chômage, des retraites, de la santé au travail etc. responsable du secteur formation, je participe aux négociations relatives à la réforme de la formation professionnelle. La CFDT se bat pour que tous les salariés soient dotés d’un « passeport formation ». Il s’agit là d’une nouvelle garantie, à utiliser tout au long de la vie professionnelle. Il faudra continuer à négocier branche par branche, pour que ce nouveau droit s’applique effectivement à tous. »