Grogne salariale dans les services à l'agriculture

Publié le 18/05/2010 à 00H00
La FGA-CFDT passe à l'action

Grogne salariale dans les services à l'agriculture
Grogne salariale dans les services à l'agriculture
La FGA-CFDT passe à l'action

 

COMMUNIQUE DE PRESSE
N° 14-2010
 
 
 
Grogne salariale dans les services à l'agriculture
 
La FGA-CFDT passe à l'action
 
 
 
A leur grand dam, les salariés des services à l'agriculture (privé - public) voient s'annoncer une année blanche ou presque, en matière de négociations salariales abouties..., alors même qu'une des trois priorités de la FGA-CFDT est la défense du pouvoir d'achat.
 
Dans la plupart des entreprises phares des services, la FGA-CFDT est confrontée pour 2010 à des décisions unilatérales des employeurs. Le Crédit Agricole n'a pas voulu négocier. La MSA voit ses négociations gelées sur une proposition de revalorisation salariale de 0,5 % au 1er juillet. La FGA-CFDT considère cela comme un échec. Seul GROUPAMA - pour partie car il n'y a pas d'accord national - sort du lot avec des accords salariaux passés dans la moitié de ses entreprises.
 
La FGA-CFDT ne veut pas en rester là, deux premières actions sont prévues.
 
  • le 19 mai : au Crédit Agricole, à Paris, elle appelle ses délégués à manifester et retransmettre la grogne des salariés lors de l'assemblée générale de CASA ; 
  • le 20 mai : à la MSA, elle appelle à des débrayages dans les entreprises, jour de l'assemblée générale de la CCMSA
 
 
 
Fait à Paris, le 18 mai 2010
Contacts : Denis Longeron, secrétaire national (Crédit Agricole) : 06 80 70 60 70
Hubert Babaudou, secrétaire fédéral (MSA) : 06 07 46 51 33
Relations Presse : 06 37 64 89 06
FGA-CFDT 47-49 avenue Simon Bolivar 75950 Paris Cedex19
Tél : 01 56 41 50 50 - Fax : 01 56 41 50 30 - email : fga@cfdt.fr