Travailleurs saisonniers

Publié le 15/12/2010 à 00H00
La FGA écrit aux parlementaires européens

Travailleurs saisonniers
Travailleurs saisonniers
La FGA écrit aux parlementaires européens

 

COMMUNIQUE DE PRESSE
N° 37-2010
 
 

Travailleurs saisonniers
La FGA écrit aux parlementaires européens

 
 

La FGA-CFDT, première organisation syndicale dans la production agricole, demande aux parlementaires européens de voter aujourd'hui en faveur d'un amendement dans le dispositif sur le permis unique de travail et de séjour. Cet amendement établit un socle commun de droits pour les travailleurs issus de pays tiers qui résident légalement dans un état membre. Dans l'état actuel, le texte exclut les travailleurs saisonniers et les travailleurs détachés, très nombreux dans le secteur agricole. Ce secteur représente en France 1,3 million de contrats de travail dont une majorité de saisonniers qui fournissent 45 % du volume d'heures du travail salarié.

Elle a écrit vendredi dernier une lettre au Parlement Européen pour attirer son attention sur la législation relative aux saisonniers agricoles migrants communautaires et sur leurs conditions de vie et de travail. Elle a pu constater que la dernière directive européenne 'prestations de services' a favorisé des pratiques de dumping social entre les différents pays européens avec des conséquences sur la localisation des emplois.

Son réseau de militants d'entreprises voit avec inquiétude le développement de sociétés d'intérim, où le non respect de la législation du travail est monnaie courante. Elle constate que les services des Etats membres, avec les moyens actuels, semblent impuissants à contrôler, maîtriser la situation et sanctionner les abus. Elle estime que le constat relatif aux contrats extracommunautaires en France et dans d'autres pays de l'Europe confirme l'existence de pratiques illégales allant jusqu'à la traite des êtres humains. L'absence de règles et d'instruments communautaires concernant le recrutement et le placement laisse le champ libre à des intermédiaires intéressés et peu regardant du droit social.

A la lecture attentive du projet de directive 'saisonniers', qui sera voté en janvier prochain par les Eurodéputés, elle conclut que les mesures proposées ne remédieront pas aux dysfonctionnements. Au contraire, ces mesures risquent de les amplifier fortement et de les étendre à d'autres secteurs. Elle leur demande donc de rejeter cette directive. La mobilité internationale de la main d'œuvre doit être organisée selon les règles de droit et d'égalité et exclure toute possibilité de dumping social.
 
 

 

Fait à Paris, le 14 décembre  2010
Contacts
: Barbara BINDNER, Secrétaire Fédérale Tél. 06 63 35 95 53
Bruno VANNONI, Secrétaire National Tél. 06 80 08 24 79
Presse :06 37 64 89 06

 
                        FGA-CFDT 47-49 avenue Simon Bolivar 75950 Paris Cedex19
Tél : 01 56 41 50 50 - Fax : 01 56 41 50 30 - email : fga@cfdt.fr