La FGA CFDT a trois propositions contre le dumping social

Publié le 27/01/2011 à 00H00
Pour la FGA-CFDT, le « dumping social » auquel on assiste actuellement dans toute l'Europe, n'est pas une fatalité.

La FGA CFDT a trois propositions contre le dumping social
La FGA CFDT a trois propositions contre le dumping social
Pour la FGA-CFDT, le « dumping social » auquel on assiste actuellement dans toute l'Europe, n'est pas une fatalité.

COMMUNIQUE DE PRESSE
N° 3-2011
 
 

La FGA CFDT a trois propositions contre le dumping social



Pour la FGA – CFDT, le « dumping social » auquel on assiste actuellement dans toute l’Europe, n’est pas une fatalité. Il existe des solutions si les gouvernements développent une autre politique que celle de l’austérité et si les employeurs européens arrêtent de « jouer » avec la concurrence basée sur la misère des gens.

1/ Des SMIC et des conventions collectives dans tous les pays de l’Union européenne : par exemple, la FGA–CFDT a engagé une coopération avec la fédération de l’alimentation allemande, le NGG, pour aider nos collègues allemands à obtenir un salaire minimum et une convention collective nationale pour les salariés du secteur de la viande. Nous nous engageons de la même manière auprès de nos collègues roumains et bulgares.

2/ Des droits semblables pour tous les salariés extracommunautaires qui viennent travailler en France : la FGA–CFDT a aussi interpellé les députés français du Parlement Européen, pour qu’ils se prononcent contre les projets de directives «permis unique» et «saisonniers» concernant les salariés extracommunautaires. Ces directives favoriseraient toujours plus de régimes spécifiques pour les salariés, ce qui entraînerait de nombreux traitements discriminatoires et de nombreuses tensions dans les entreprises. Cela signifie donc que, d'une part, nous voulons abolir la discrimination fondée sur le sexe, l'origine, etc. mais que, d'autre part, nous créons sans cesse de nouvelles situations de discrimination par la différenciation des conditions d'emploi. Dans le cadre d’une migration choisie, la FGA demande sur ce dossier que tous les travailleurs extracommunautaires qui viennent travailler en France aient ensemble les mêmes droits.

3/ Un observatoire des migrations et des agréments sociaux pour les sociétés qui utilisent des salariés saisonniers : par ailleurs, la FGA – CFDT invite tous les employeurs européens de la viande, à développer un dialogue social européen. Nous revendiquons la création d’un observatoire des migrations par secteur, avec une négociation pour un agrément dans l’utilisation des sociétés prestataires de services (en termes de contrôle aussi). Nous revendiquons une négociation européenne entre les partenaires sociaux pour l’application de règles sociales égalitaires pour l’ensemble des salariés européens concernés. Pour la FGA-CFDT, le dumping social est une réponse suicidaire à terme. Seule une véritable politique européenne de coordination permettra de répondre aux défis de la mondialisation. La FGA–CFDT invite ses partenaires sociaux à s'inscrire dans cette politique de coordination. L’accroissement de la précarité, du chômage et de la pauvreté résultent, entre autres, des dernières crises financières et économiques. Pendant que certains tiraient profit de ces crises, les plus nombreux en subissaient et en subissent encore, leurs effets néfastes. La pauvreté constitue une véritable attaque contre les droits de l’homme et les droits fondamentaux européens. Le droit de vivre honnêtement est un droit humain, dont chaque citoyen européen et du monde doit bénéficier dans le respect. Dans ce cadre, nous refusons toute demande d’exonérations de charges sociales et nous regrettons l'utilisation d’entreprises prestataires de services frauduleuses par les employeurs européens.  Contre cette situation de dumping social, qui engendre le développement des xénophobies et du racisme dans tous les pays de l’Union européenne, la FGA–CFDT s’inscrit dans les travaux de sa fédération européenne, l'EFFAT (Tourisme, Alimentation et Agriculture) contre toutes les formes de travail précaires, ainsi que dans ses revendications contre le dumping social.

 
 

Fait à Paris, le 26 janvier 2011
Contacts : Bruno Vannoni, secrétaire national - Tél. 06 80 08 24 79
Relations Presse : 06 89 04 25 27
FGA-CFDT 47-49 avenue Simon Bolivar 75950 Paris Cedex19
Tél : 01 56 41 50 50 - Fax : 01 56 41 50 30 - email : fga@cfdt.fr