Emploi en milieu rural, compétitivité : La FGA-CFDT a des choses à dire...

Publié le 19/10/2012 à 00H00
La FGA-CFDT a décidé de répondre à l'invitation de la FNSEA. Elle participera aux colloques régionaux du 19 octobre au 20 décembre prochain.

Emploi en milieu rural, compétitivité : La FGA-CFDT a des choses à dire...
Emploi en milieu rural, compétitivité : La FGA-CFDT a des choses à dire...
La FGA-CFDT a décidé de répondre à l'invitation de la FNSEA. Elle participera aux colloques régionaux du 19 octobre au 20 décembre prochain.

 

COMMUNIQUE DE PRESSE
N° 25-2012

 
 
 

Emploi en milieu rural, compétitivité : La FGA-CFDT a des choses à dire...

 
 

La FGA-CFDT a décidé de répondre à l’invitation de la FNSEA. Elle participera aux colloques régionaux du 19 octobre au 20 décembre prochain. Ne pas prendre part aux débats, ce serait ne pas faire face aux enjeux de demain.

C’est sans complaisance que la FGA-CFDT saisira cette opportunité pour rappeler aux employeurs agricoles et aux acteurs locaux ses principales revendications :

 

- L'emploi en milieu rural est essentiel

 

L'agriculture a un rôle important dans l'attractivité des territoires, car ses exploitations, lorsqu'elles sont compétitives, permettent de maintenir l'emploi, de le faire progresser tout en développant les territoires.

De plus, l'agriculture entretient des liens étroits avec l'agroalimentaire et contribue indirectement au maintien d'un maillage du service public en milieu rural. En tant qu’employeurs responsables, la FGA appelle les exploitants agricoles à agir, pour améliorer l’emploi en milieu rural, pour recruter et fidéliser leurs salariés : former plutôt que licencier, faciliter l'accès au logement, lutter contre la précarité... Ce n'est pas parce qu'on est salarié d'une petite entreprise qu'on doit avoir de petits droits.

 

- La compétitivité doit permettre de développer un emploi de qualité

 

Ce sujet a fait l’objet de propositions et de publications de la Confédération comme de la FGA-CFDT. Vouloir systématiquement réduire les charges sociales par des mesures fiscales (exonérations de cotisations), c'est toucher à l'équilibre financier de notre système 'ô combien envié' de protection sociale. Or, il est possible de mieux répartir le financement de la protection sociale qui repose presque exclusivement sur le travail.

Pour ce faire, la CFDT propose de faire basculer une partie des cotisations vers la CSG pour donner à l'ensemble des entreprises des marges de manœuvre. Ces marges doivent être utilisées à bon escient. Elles doivent être consacrées à l'organisation des filières, à la recherche et l'innovation pour permettre de se différencier de la concurrence européenne et internationale.

Les militants de la FGA-CFDT développeront ces questions lors de leur participation aux tables rondes.

 
 
 
 

Fait à Paris, le vendredi 19 octobre 2012
Contacts
Frédéric Malterre, Secrétaire National : 06 76 09 92 44
Presse : 06 89 04 25 27
FGA-CFDT : 47-49 avenue Simon Bolivar 75950 Paris Cedex 19
Tél. : 01 56 41 50 50 – Fax : 01 56 41 50 30 – email : fga@cfdt.fr