EURALIS STALAVEN

Publié le 03/02/2012 à 00H00
La FGA-CFDT dénonce un chantage sur le PSE

EURALIS STALAVEN
EURALIS STALAVEN
La FGA-CFDT dénonce un chantage sur le PSE

 

Communiqué de presse
N° 2-2012

 
 

EURALIS STALAVEN : La FGA-CFDT dénonce un chantage sur le PSE

  

La coopérative agroalimentaire Euralis, dont le pôle alimentaire emploie au total près de 3 000 personnes, a annoncé vendredi la suppression de 110 postes ainsi que le transfert de 36 postes et le reclassement interne de 50 autres postes.

Plusieurs de ses sites vont être fermés : les plates-formes logistiques de Pont-Sainte-Marie (Aube) et de La Tour du Pin (Isère) ainsi que les sites industriels de Roye (Somme), Châteaurenard (Loiret) et St Agathon (cote d'Armor). La FGA-CFDT dénonce un manque d'anticipation et une rationalisation à outrance qui conduisent à ces fermetures !

Euralis a également annoncé le regroupement des activités de Stalaven, aujourd'hui réparties dans trois sites des Côtes d'Armor, sur le même site d'Yffiniac, au sud de Saint-Brieuc. L’entreprise indique que pour 'sauvegarder sa compétitivité', le regroupement qui se déroulera en 2012 et 2014 se fera sans suppression de postes si un accord d'entreprise pour 'faire évoluer l'organisation du travail' est signé. Faute d'accord, 26 postes supplémentaires seront supprimés, a-t-elle prévenu. Elle n'a pas attendu l'annonce du Président de la République, dimanche dernier, pour s'engouffrer dans la brèche des 'futurs accords compétitivité-emploi' !

La FGA-CFDT y voit un chantage à l'emploi : la direction veut faire porter aux instances syndicales la responsabilité des licenciements qu'elle prévoit. La FGA-CFDT estime que les salariés ne doivent pas payer les conséquences d'erreurs stratégiques développées ces dernières années. Elle refuse toute suppression de postes. De plus, la consultation des instances représentatives du personnel est prévue jusqu'en mars 2012. Ces délais sont très courts pour une telle restructuration au sein d'une entreprise où le dialogue social a toujours prévalu, elle s'interroge sur la volonté de l'entreprise de vouloir poursuivre ce dialogue.

 
 

Fait à Paris, le 3 février 2012
Contacts
 Michel Humo, délégué syndical central FGA-CFDT Stalaven : 06 64 23 08 68
Pascal Souzy, secrétaire national :
06 09 20 28 93
Relations presse : 06 89 04 25 27
FGA-CFDT 47-49 avenue Simon Bolivar 75950 Paris Cedex 19
Tél : 01 56 41 50 50 - Fax : 01 56 41 50 30 - email : fga@cfdt.fr