La FGA-CFDT et l'URI CFDT Bretagne se positionnent derrière l'avis du CCE

Publié le 08/08/2012 à 00H00
Trop d'incertitudes planent sur la pérennité des projets industriels ainsi que sur les garanties de préserver l'emploi.

La FGA-CFDT et l'URI CFDT Bretagne se positionnent derrière l'avis du CCE
La FGA-CFDT et l'URI CFDT Bretagne se positionnent derrière l'avis du CCE
Trop d'incertitudes planent sur la pérennité des projets industriels ainsi que sur les garanties de préserver l'emploi.

 

COMMUNIQUE DE PRESSE
N° 15-2012

 
 

La FGA-CFDT et l'URI CFDT Bretagne se positionnent derrière l'avis du CCE

 
 
 

Trop d'incertitudes planent sur la pérennité des projets industriels ainsi que sur les garanties de préserver l'emploi. La CFDT reste en attente du délibéré du tribunal du commerce de Quimper prévu le 1er août à 16 heures.

 

 

Une motion a été présentée à l’audience du tribunal de Quimper. 'Pas d’avis en faveur d'un plan de reprise ou de continuation'.

Compte tenu des offres qui restent trop faibles en termes d'emplois, de projets industriels et de l'insuffisance des informations reçues, la CFDT ne peut prendre une position qui sacrifie l'emploi. Ceci malgré la proposition d'amélioration de l’offre Sofiproteol.

 

Concernant le plan de Charles Doux ou plutôt de la Barclays, la CFDT exprime sa plus grande crainte quant à la pérennité du plan de continuité. La gouvernance du groupe confiée à une banque et de surcroît à la Barclays préserverait les intérêts de la Barclays et de la famille DOUX, mais fragiliserait l’entreprise et l’avenir des salariés.

 

L'URI CFDT Bretagne et la FGA-CFDT s'interrogent sur le choix et la stratégie de Charles Doux qui accepte finalement de quitter la gouvernance au profit de la Barclays alors qu'il s'y opposait il y a encore quelques semaines.

 

Pour l'URI CFDT Bretagne et la FGA-CFDT il faut dès à présent tirer les leçons de ce gâchis social et économique dû à l'absence d'anticipation et de stratégie filière. L'URI CFDT Bretagne et la FGA-CFDT exigent la mise en place, aux niveaux régional et national, des conférences agroalimentaires sur la filière avicole. Cette démarche doit être étendue aux autres secteurs à risque de l'agroalimentaire, qui répondent aux mêmes phénomènes de cause et risque de subir les mêmes conséquences.

 
 
 

Fait à Paris, mardi 31 juillet 2012
Contacts
Patrick Massard, Secrétaire général : 06 87 64 11 06
Vanessa Perrotin, Secrétaire fédérale
: 06 88 31 94 24
Louis Baron, Secrétaire général, URI CFDT Bretagne : 06 32 54 18 34
Presse : 06 89 04 25 27
FGA-CFDT : 47-49 avenue Simon Bolivar 75950 Paris Cedex 19
Tél. : 01 56 41 50 50 – Fax : 01 56 41 50 30 – email : fga@cfdt.fr