PAC : la FGA-CFDT s'inquiète sur le volet social

Publié le 17/09/2012 à 00H00
La FGA-CFDT s'inquiète du fait que la position française sur la réforme de la PAC se limite à une recherche d'efficacité économique et environnementale.

PAC : la FGA-CFDT s'inquiète sur le volet social
PAC : la FGA-CFDT s'inquiète sur le volet social
La FGA-CFDT s'inquiète du fait que la position française sur la réforme de la PAC se limite à une recherche d'efficacité économique et environnementale.

 

COMMUNIQUE DE PRESSE
N° 17-2012

 
 

PAC : la FGA-CFDT s’inquiète sur le volet social

 
 

La FGA-CFDT s’inquiète du fait que la position française sur la réforme de la PAC se limite à une recherche d’efficacité économique et environnementale. Elle salue la mise en place, le 7 septembre prochain, d’un comité de suivi de la réforme de la PAC, sous l’égide du ministre de l’Agriculture Stéphane Le Foll, mais profitera de l’occasion pour tirer la sonnette d’alarme sur ce thème. Alors que le Président de la République se montre soucieux de réconcilier les instances européennes avec les citoyens et travailleurs, la FGA-CFDT attend de son ministre socialiste qu’il fasse des propositions concrètes sur le volet social de la PAC.

La PAC, 1re politique communautaire intégrée doit (et peut) être un levier d'harmonisation sociale pour plus de 7 millions de travailleurs agricoles en Europe. Elle doit faire avancer l’harmonisation de leurs conditions d’emploi et de sécurité au travail, réduire le travail au noir et rendre les conditions de concurrence entre les Etats et les entreprises plus saines. Or, tel n'est pas la façon dont la PAC apparaît dans la récente proposition de réforme de la Commission.

 

 

Rappelons que la FGA-CFDT  attend que la réforme de la PAC contienne quelques leviers simples :

 

1/ Un observatoire européen de l'emploi avec les partenaires sociaux pour évaluer l'impact sur l'emploi des réformes et définir des mesures d'accompagnement et de sécurisation des parcours professionnels.

2/ L'emploi comme un  des critères d'attribution des aides, l'amélioration du plafonnement/dégressivité des aides, ainsi que le propose la Commission.

3/ L'élargissement au champ social de la conditionnalité des aides, actuellement cantonnée aux questions environnementales et au bien-être animal, pour lutter contre le travail illégal et améliorer la santé/sécurité des travailleurs.

4/ Le déploiement au bénéfice direct des travailleurs d'une part des soutiens de la PAC, notamment pour rendre accessible la  formation face aux mutations économiques.

 
 
 

Fait à Paris, le jeudi 6 septembre 2012
Contacts
Frédéric Malterre, Secrétaire national : 06 76 09 92 44
Presse : 06 89 04 25 27
FGA-CFDT : 47-49 avenue Simon Bolivar 75950 Paris Cedex 19
Tél. : 01 56 41 50 50 – Fax : 01 56 41 50 30 – email : fga@cfdt.fr