Un repreneur potentiel pour GAD ?

Publié le 26/04/2013 à 15H00
La FGA-CFDT reste vigilante.

COMMUNIQUE DE PRESSE
N° 17-2013

 

 

Un repreneur potentiel pour GAD ?

La FGA-CFDT reste vigilante.

 

Les salariés et les élus FGA-CFDT étaient, le 24 avril dernier, au tribunal de commerce de Rennes. Mais seul le Délégué syndical central CFDT a pu assister à l'audience.

La CFDT du groupe GAD SAS a appris, au cours de cette audience, qu'un repreneur potentiel avait marqué de l'intérêt pour l'entreprise mais qu’à ce jour, ce dernier n'avait pas confirmé sa position. L'entreprise a été placée en redressement judiciaire jusqu'au 21 août 2013, c'est pourquoi il a été demandé de prolonger la date butoir du dépôt des offres, initialement prévue pour le 17 mai.

Pour la FGA-CFDT, la vigilance reste de mise car aucune information concrète n'a été transmise aux élus tant sur un plan de continuation de GAD proposé par les actionnaires que sur une éventuelle cession.

Rappelons que la filière porcine évolue dans un contexte difficile. Dans ce contexte, la surcapacité des outils d'abattage de GAD reste à démontrer. Il n'y a pas que le volume à prendre en considération. Il y a aussi la valorisation sur le marché français comme à l'export, les distorsions de concurrence avec les abattoirs allemands, la difficulté des industriels à pratiquer des hausses tarifaires face à la grande distribution, ou encore la problématique d'approvisionnement en vif.

La FGA-CFDT souhaite qu’une solution préservant le maximum d’emplois soit trouvée. Néanmoins, il convient de ne pas donner de faux espoirs aux salariés qui vivent dans l’incertitude depuis maintenant plusieurs années.

 

 

 

 

Fait à Paris, le vendredi 26 avril 2013
Contacts
Vanessa PERROTIN, Secrétaire fédérale : 06 88 31 94 24
Patrick PIGUEL, Délégué syndical central GAD : 06 87 57 38 07

Presse : 06 89 04 25 27
FGA-CFDT : 47-49 avenue Simon Bolivar 75950 Paris Cedex 19
Tél. : 01 56 41 50 50 – Fax : 01 56 41 50 30 – email : fga@cfdt.fr