Salaires minima 2014 et 2015 des coopératives agricoles de céréales, de meunerie, d’approvisionnement, d’alimentation du bétail et d’oléagineux : blocage des organisations patronales

Publié le 20/02/2015 à 14H54
COMMUNIQUE DE PRESSE N° 10-2015 Les organisations syndicales CFDT, CGT, FO, CFTC, CFE-CGC et UNSA dénoncent l’absence de dialogue social au sein de cette convention collective depuis 2 ans. En effet, suite à l’échec de la négociation l’année dernière, 5 coefficients de la grille des salaires minima de cette convention collective sont inférieurs au SMIC et près de 50% des salariés sont rémunérés proche du SMIC !

Le 10 février dernier, la délégation employeur n’a proposé, hormis les premiers coefficients, qu’une augmentation de 0,8 % de la grille des salaires minima !
Le SMIC ayant augmenté de 1,1% en janvier 2014 et de 0,8 % en janvier dernier, une augmentation de 0,8% conduirait à un écrasement inacceptable de cette grille de salaire !
De plus, la délégation employeur conteste le SMIC actuel qui, pour elle, est trop élevé (entre autre par rapport à l’Allemagne) et l’on devrait donc accepter des augmentations moindres !
Face à ce discours inadmissible sur le SMIC et des propositions de revalorisations inacceptables, l’ensemble des organisations syndicales ont quitté la table des négociations.
Quel dialogue social souhaitent développer les coopératives agricoles ? Coop de France, dont cette CCN est la plus importante en nombre de salariés, appelait en janvier dernier les entreprises de son champ à boycotter la mise en place du compte pénibilité !
Nous souhaitons que les Directions de ces coopératives importantes, reviennent à la table des négociations avec des réponses appropriées aux légitimes revendications exprimées par les organisations syndicales lors de la dernière commission paritaire, pour être entre autres,  en adéquation avec l’image que Coop de France affiche ces derniers temps (RSE, campagne de publicité « Ensemble pour dynamiser nos campagnes »…)

Fait à Paris, le vendredi 20 février 2015

Contacts :
Pascal SOUZY, secrétaire national FGA-CFDT : 06 09 20 28 93
Presse : 06 89 04 25 27
FGA-CFDT : 47- 49 avenue Simon Bolivar 75950 Paris Cedex 19
Tél. : 01 56 41 50 50 – Fax : 01 56 41 50 30 – email : fga@cfdt.fr