La FGA-CFDT rappelle ses revendications sociales à l’issue de la réunion des ministres de l'Agriculture de l'Union européenne

Publié le 18/03/2016 à 16H10
COMMUNIQUE DE PRESSE N°09-2016 Le 14 mars, les ministres de l'Agriculture de l'Union européenne se sont réunis pour décider de dispositifs européens de soutien, notamment aux secteurs du lait et du porc, tous deux en crise en France.

La FGA-CFDT se félicite des mesures concrètes prises pour agir sur la surproduction et de l’accord de principe accordé à la France pour expérimenter l’étiquetage de l’origine des viandes et du lait dans les produits transformés. Elle reconnait que l'alimentation est un secteur stratégique, soumis à de forts mouvements des marchés, pour lequel le maintien d'outils publics de régulation est important. Cependant, la régulation ne doit pas suppléer aux mesures d’anticipation qui n’auraient pas été prises en temps et en heure.
Ce dispositif européen sera un outil d’accompagnement à court terme. Ces filières connaissent une crise structurelle qui nécessite de prendre des mesures d’accompagnement au changement vers plus de qualité et de produits à forte valeur ajoutée. La banque européenne d'investissement pourra y contribuer.
Mais la FGA-CFDT rappelle qu’à côté de son rôle strictement économique, la PAC doit garder un versant environnemental et surtout se doter d’un volet social. Côté social, cela pourrait débuter par l'exclusion du paiement des employeurs qui engagent des travailleurs de façon illégale, l'inclusion de principe de santé au travail (directive 89/391), l'inclusion de programmes de formation et de formation continue pour les travailleurs agricoles dans les conditions cadre du 2ème pilier.
La FGA-CFDT considère que la PAC doit rester l’élément fondateur de la construction européenne qu’elle est. En effet, la PAC est la première et une des rares politiques économiques européennes intégrées. Elle doit se situer dans la perspective d'un accord multilatéral au sein de l'OMC, bien préférable à des accords bilatéraux (ex. TTIP ou Accord UE/Canada) qui risquent de la fragiliser.

Fait à Paris, le 18 mars 2016

Contacts :
Betty HERVE, secrétaire nationale : 06.88.39.34.74
Presse : 06.89.04.25.27

FGA-CFDT : 47- 49 avenue Simon Bolivar 75950 Paris Cedex 19
Tél. : 01 56 41 50 50 – Fax : 01 56 41 50 30 – email : fga@cfdt.fr