La FGA-CFDT est inquiète sur les conséquences sociales de la reprise du pôle Salaisons de la Financière Turenne Lafayette par la Cooperl

Publié le 31/05/2017 à 18H21
COMMUNIQUÉ DE PRESSE N°19-2017 Si l’offre de reprise du pôle Salaisons de la Financière Turenne Lafayette par la Cooperl Arc Atlantique était acceptée le lundi 29 mai 2017, la FGA-CFDT resterait néanmoins inquiète pour l’emploi. Des engagements d’investissements et une nouvelle stratégie commerciale ne suffiront pas pour réduire les zones d’ombres qui inquiètent les salariés.

La FGA-CFDT demande des engagements de maintien des outils industriels et des emplois. Il serait inconcevable que la reprise puisse entraîner des cessions d’actifs mis en œuvre quelques semaines après l’acceptation de la reprise.
Le maintien de plusieurs sites, comme celui de Quimper par exemple, inquiète les salariés. Quel sera également l’avenir de l’activité « Volailles », alors que la volaille n’est pas dans la stratégie de la Cooperl Arc Atlantique ? D’autres questions resteront également posées pour La Montagne Noire, Madrange et Paul Prédault.
Les volumes de production et leur répartition entre les différents sites du nouveau périmètre resteront des sujets extrêmement sensibles et déterminants dans le maintien de l’emploi. C’est notamment le cas pour les volumes de production des marques distributeurs.
Enfin, sur les conséquences sociales de la reprise, la FGA-CFDT demande le maintien des accords collectifs des différentes structures au sein de l’entité d’accueil.

Fait à Paris, le 24 mai 2017

 Contacts :

Eric POMMAGEOT, secrétaire national : 06.63.22.23.85

Presse : 06.89.04.25.27

 FGA-CFDT : 47- 49 avenue Simon Bolivar 75950 Paris Cedex 19

Tél. : 01 56 41 50 50 – Fax : 01 56 41 50 30 – e-mail : fga@cfdt.fr