Une multiplication des plans d’actions dans la filière agroalimentaire : pour quelle mise en œuvre réelle ?

Publié le 02/06/2014 à 16H39
COMMUNIQUE DE PRESSE N° 12 - 2014 Stratégies de filière pour une agriculture compétitive, plan national de compétitivité et d’adaptation des exploitations agricoles, contrat de filière alimentaire, plan stratégique pour les filières porcine et avicole, pacte de responsabilité et d’avenir pour l’agroalimentaire…

Depuis plus d’un an, se multiplient les réflexions et les plans d’actions pour faire face aux difficultés de la filière alimentaire et préparer son avenir.
Si la FGA CFDT considère que c'est indispensable et qu'elle s'y est pleinement impliquée lorsqu’elle y a été associée, elle s'interroge devant ce nombre d’initiatives et leur articulation pour redonner de la compétitivité et créer de l’emploi.
Est-il prévu d’articuler le contrat de filière alimentaire et les stratégies de filière agricole ? Comment sont pris en compte, dans les faits, les plans pour les filières porcine et avicole ? Quel sera le rôle du plan national de compétitivité et d’adaptation des exploitations agricoles qui se profile ?
Certaines de ces actions, notamment celles du contrat de filière alimentaire, doivent être mises en œuvre dans les régions, mais il est extrêmement difficile de suivre l’effectivité de cette mise en place. La FGA-CFDT regrette cette absence de suivi de la déclinaison en régions.
Du plan d’actions à l’application, il n'y a qu'un pas, qu’il est parfois difficile de franchir. Un rapport récent du CGAAER sur le suivi du plan pour l’avenir de la filière avicole souligne les difficultés qu’éprouvent certains des acteurs de la filière à mettre en œuvre des actions pourtant nécessaires à la survie de leurs entreprises et de la filière dans son ensemble.
La FGA-CFDT souhaite que tous les acteurs de la filière alimentaire (agriculteurs et industriels) prennent leurs responsabilités et agissent pour assurer le présent et l’avenir de la filière. Elle sera aussi attentive à ce que ces réflexions ne restent pas lettre morte et s’appliquent concrètement.
Enfin, certaines mesures indiquées dans les « Stratégies de filière pour une agriculture compétitive » pourront avoir un impact sur les salariés, leurs conditions de travail et même la pérennité de leur emploi.
La FGA-CFDT souhaite que la question de l'emploi soit au cœur de toutes ces réflexions. L'agroalimentaire dans son ensemble doit prendre sa part de responsabilité pour lutter contre le chômage et la précarité. C'est ce que la FGA-CFDT rappellera au gouvernement et aux employeurs de la filière, notamment au moment où s'ouvriront les discussions sur le pacte de responsabilité.

Fait à Paris, le mercredi 28 mai 2014

Contacts
Betty HERVE, secrétaire nationale : 06 88 39 34 74
Presse : 06 89 04 25 27
FGA-CFDT : 47- 49 avenue Simon Bolivar 75950 Paris Cedex 19
Tél. : 01 56 41 50 50 – Fax : 01 56 41 50 30 – email : fga@cfdt.fr