MONDELEZ : la FGA-CFDT demande une expertise économique et sociale européenne pour une véritable consultation des salariés sur la transformation du groupe

Publié le 12/06/2014 à 11H54
Le 7 mai dernier, Hubert Weber, président Europe de MONDELEZ, a annoncé un plan stratégique de transformation du groupe : «Chacun de nous, en Europe, sera concerné d'une façon ou d’une autre : évolution des rôles et des responsabilités, changement des équipes, changement de société ».

Face à ce type de décisions globales, la réponse de la défense des employés ne peut être efficace que si elle est organisée au niveau européen. Les salariés ont besoin d'un Comité Européen puissant acteur du dialogue social.
La FGA-CFDT a conscience des dangers et travaille pour :

  • Construire une véritable solidarité internationale,
  • La défense collective des droits des salariés,
  • Limiter la concurrence entre les usines du groupe (limiter le dumping social en harmonisant les conditions d’emploi),
  • Anticiper et accompagner socialement les réorganisations.

Ce 12 juin, à Zurich, lors de la réunion du Comité Européen, les syndicalistes des différents pays d’Europe agiront pour faire respecter un modèle social européen, au-delà des critères de rentabilité financiers et pour faire tenir compte de critères de responsabilité sociaux.
Le changement fait partie du quotidien : ils ne sont pas contre le changement tant que celui-ci est justifié, négocié et géré de manière socialement responsable.
Les représentants européens souhaitent jouer un rôle actif et proactif d'anticipation des changements, et non pas seulement gérer les conséquences des restructurations.
La FGA-CFDT veut faire respecter intégralement le processus d'information et de consultation des salariés pour que la voix et les intérêts du personnel soient défendus et réellement pris en compte dans la stratégie globale de l'entreprise.
Pour cela, elle demande une expertise économique et sociale indépendante, garante de l’accès complet à l’information mais aussi de l'autonomie d’analyse et de jugement.
Cette expertise permettra notamment d'analyser les conséquences des modifications de périmètres
sur le futur de Mondelez :

  • Effets sur les équilibres financiers du nouveau Groupe, sur la trésorerie et l’endettement, sur la rentabilité, sur les besoins d’investissements et financements des activités restantes, sur les risques liés à la taille réduite du périmètre restant (risque d’OPA) ;
  • Effets sur les opérations (gain /pertes de synergies au niveau des fonctions logistiques et supply chain, commerciales…) ;
  • Effets sur les structures administratives (RH, finance…) ;
  • Articulation des programmes de réduction des coûts opérationnels déjà annoncés avec les conséquences de la cession des activités.

Pour la FGA-CFDT, les salariés sont acteurs de leur entreprise et non pas spectateurs.

 

Fait à Paris, le jeudi 12 juin 2014


Contacts :
David LECAT, secrétaire fédéral : 06 88 38 90 91
Presse : 06 89 04 25 27

FGA-CFDT : 47- 49 avenue Simon Bolivar 75950 Paris Cedex 19
Tél. : 01 56 41 50 50 – Fax : 01 56 41 50 30 – email : fga@cfdt.fr