Groupama : La FGA-CFDT attend une expertise pour le 22 décembre

Publié le 13/12/2011 à 00H00
La FGA-CFDT attend le CCE du 22 décembre prochain qui permettra à l'expert mandaté dans le cadre du droit d'alerte de présenter ses premières conclusions sur les fonds propres, la marge de solvabilité, les éléments de contexte financier de Groupama.

Groupama : La FGA-CFDT attend une expertise pour le 22 décembre
Groupama : La FGA-CFDT attend une expertise pour le 22 décembre
La FGA-CFDT attend le CCE du 22 décembre prochain qui permettra à l'expert mandaté dans le cadre du droit d'alerte de présenter ses premières conclusions sur les fonds propres, la marge de solvabilité, les éléments de contexte financier de Groupama.

 

Communiqué de presse
N° 36-2011

 
 
 

Groupama : La FGA-CFDT attend une expertise pour le 22 décembre

 
 

La FGA-CFDT attend le CCE du 22 décembre prochain qui permettra à l’expert mandaté dans le cadre du droit d’alerte de présenter ses premières conclusions sur les fonds propres, la marge de solvabilité, les éléments de contexte financier de Groupama. Elle s'emploie actuellement à 'introduire de la raison' par rapport aux analyses et commentaires de toutes sortes qui viennent desservir les intérêts du groupe et des salariés qu’elle représente.

Lors de la réunion du CCE de l'UES Groupama-Gan du 8 décembre dernier, la direction générale a indiqué que la marge de solvabilité de Groupama SA serait, du fait notamment de plusieurs cessions d'actifs financiers et immobiliers, satisfaisante au regard de l’Autorité de Contrôle Prudentiel (ACP). Elle a confirmé qu’elle était en discussion avec la Caisse des Dépôts et Consignations (CDC) pour céder à sa filiale foncière, ICADE, les 44% que Groupama détient dans la foncière SILIC et a également annoncé que la CDC pourrait prendre une participation au capital de Gan Eurocourtage sans toutefois communiquer un chiffre précis. En ce qui concerne la cession d’actifs industriels, la Direction a affirmé qu’elle souhaitait, dans la mesure du possible, éviter de se séparer de filiales 'au cœur de sa stratégie' et préserver l’indépendance mais aussi le 'moteur industriel' du Groupe. La CFDT, première organisation syndicale à Groupama-Gan, accueille favorablement ces annonces mais reste vigilante et continuera d’œuvrer pour que le groupe ne soit pas démantelé. Groupama et le Gan doivent en effet poursuivre un destin commun, avec leurs salariés et collaborateurs, avec leurs sociétaires et clients. La CFDT a condamné le mutisme du conseil d'administration de GROUPAMA SA et le manque de communication de la direction générale. Ce silence qui expose chaque jour Groupama à être malmené dans les médias, donne plus de force à toutes les spéculations menées, nous n’en doutons pas, par nos principaux concurrents et inquiète les salariés, les sociétaires et les clients.

 
 

Fait à Paris, le 13 décembre 2011
Contacts : Hubert BABAUDOU, secrétaire fédéral : 06 07 46 51 33
Relations presse : 06 89 04 25 27
FGA-CFDT 47-49 avenue Simon Bolivar 75950 Paris Cedex 19
Tél : 01 56 41 50 50 - Fax : 01 56 41 50 30 - email : fga@cfdt.fr