Candia : la FGA-CFDT demande une recherche de solutions avec les différents acteurs du dossier

Publié le 09/11/2012 à 00H00
La Direction de Candia a présenté un projet de réorganisation industrielle et logistique lors d'un C.C.E. extraordinaire, le 9 Novembre 2012.

Candia : la FGA-CFDT demande une recherche de solutions avec les différents acteurs du dossier
Candia : la FGA-CFDT demande une recherche de solutions avec les différents acteurs du dossier
La Direction de Candia a présenté un projet de réorganisation industrielle et logistique lors d'un C.C.E. extraordinaire, le 9 Novembre 2012.

 

COMMUNIQUE DE PRESSE
N° 30-2012

 

Candia : la FGA-CFDT demande une recherche de solutions avec les différents acteurs du dossier

La Direction de Candia a présenté un projet de réorganisation industrielle et logistique lors d'un C.C.E. extraordinaire, le 9 Novembre 2012. Ce projet prévoit la fermeture de 3 sites industriels avec un total de 308 emplois CDI et Equivalents Temps Plein + 50 emplois précaires :

       Le Lude (Sarthe) : 184 salariés.

       Saint-Yorre (Allier) : 102 salariés.

       Villefranche-sur-Saône (Ain) : 22 salariés.

La FGA-CFDT dénonce :

1.    Un manque d’anticipation et d’adaptation du système coopératif, qui l'empêche de se regrouper par grande filière (Lait de consommation, fromage, matière grasse…) pour se renforcer et affronter les marchés nationaux, européens et internationaux. La FGA-CFDT déplore le manque de réactivité de ses conseils d’administration et les met face à leurs responsabilités d'employeurs en demandant le maintien de l’emploi dans leurs sites industriels.

2.    Des dysfonctionnements importants dans Candia depuis des années :

       sur les organisations régionales (ex : un directeur pour quatre établissements) ;

       sur des mauvais choix industriels et erreurs de stratégie ;

       sur des rachats de sites de production pour éliminer un concurrent et faire des plans sociaux ;

       sur la filière BIO mal revalorisée.

3.    La course sur les marges de la grande distribution, au détriment de producteurs, des entreprises et des salariés. Celle-ci va s’approvisionner hors de nos frontières alors que nous sommes en surproduction dans nos régions. Les dirigeants de ses enseignes doivent prendre conscience qu’il faut garder et développer l’emploi dans nos régions, qu'il faut éviter les fermetures d’usines (comme dans l’automobile, le textile,…). Chômage ne rime pas avec pouvoir d’achat. Si des salariés sont au chômage, qui consommera dans les magasins ?

Pour les élus FGA-CFDT cette restructuration est inacceptable, la Direction doit revoir sa position. Les mauvais résultats de CANDIA ne sont pas du ressort des salariés.

Les élus FGA-CFDT demandent aux politiques, aux industriels, et à la grande distribution d’intervenir rapidement en cherchant ensemble les solutions pour CANDIA afin de garantir l’avenir de la filière lait de consommation en France et dans nos régions.

Des partenariats solides doivent être trouvés entre CANDIA et les enseignes des magasins garantissant des volumes à moyen et long terme aux usines, permettant d’investir, de maintenir et de développer l’emploi dans nos régions.

La FGA-CFDT considère - une fois de plus - qu'il est du ressort de la responsabilité sociale de CANDIA de maintenir les emplois dans une période où le chômage explose.

Fait à Paris, le vendredi 9 novembre 2012
Contacts
Régis Degouy, secrétaire national : 06 81 02 32 80
Yvon Gérard, délégué syndical central chez Candia : 06 13 13 32 42
Presse : 06 89 04 25 27
FGA-CFDT : 47-49 avenue Simon Bolivar 75950 Paris Cedex 19
Tél. : 01 56 41 50 50 – Fax : 01 56 41 50 30 – email : fga@cfdt.fr