Crédit Agricole : la RTT et le dialogue social renforcés dans les caisses

Publié le 07/10/2015 à 10H17
COMMUNIQUE DE PRESSE N° 33-2015 La Fédération Nationale du Crédit Agricole et les syndicats CFDT, CFTC, CGC et FO se sont mis d’accord pour proroger en l’état l’accord conclu en janvier 2000 sur la durée et l’organisation du temps de travail.

Alors que certaines entreprises recourent au referendum de salariés, que des organisations syndicales ne s’en remettent plus qu’à un code du travail attaqué par ailleurs, le Crédit Agricole fait la preuve que le dialogue social tant vanté dans le rapport Combrexelle a encore de beaux jours devant lui.
Alors même que la loi permettait de mettre en place dans les entreprises des organisations moins favorables que ce que prévoit l’accord national, l’ensemble des partenaires sociaux cités plus haut a maintenu la primauté de l’accord de branche, dispositif qui permet à chacun de disposer au final de 56 jours (si l’on prend en compte les congés, en plus des RTT, soit 205 jours travaillés maximum, y compris pour les cadres au forfait). Ces jours de repos (à prendre par journée ou demi-journée) sont devenus indispensables. Ils permettent d’améliorer une qualité de vie détériorée par une pression commerciale croissante.
C’est la preuve, dans des entreprises ou branches où la santé financière le permet, qu’entre organisations syndicales représentatives et patronat le dialogue social, la négociation et la signature d’accords majeurs sont plus que jamais possibles et souhaitables, dans l’intérêt bien compris de toutes les parties. La FGA-CFDT s’en félicite.

 Fait à Paris, le 7 octobre 2015

  Contacts :
Emmanuel DELETOILE, Secrétaire fédéral : 06.81.99.01.54
Presse : 06.89.04.25.27

FGA-CFDT : 47- 49 avenue Simon Bolivar 75950 Paris Cedex 19
Tél. : 01 56 41 50 50 – Fax : 01 56 41 50 30 – email : fga@cfdt.fr