Projet Macron pour l’agriculture : la FGA-CFDT satisfaite mais vigilante sur la concrétisation

Publié le 24/10/2017 à 14H49
COMMUNIQUÉ DE PRESSE N°33-2017 La FGA-CFDT est satisfaite de l’intervention présidentielle du 11 octobre 2017, à Rungis, à l’issue du premier chantier des Etats généraux de l’alimentation. Elle attend néanmoins que l'ambition partagée souhaitée par Emmanuel Macron, soit bien concrétisée par les filières.

Nous souscrivons à l’analyse énoncée par Emmanuel Macron sur les trois défis auxquels est confrontée l’agriculture française : prix rémunérateur, souveraineté alimentaire, santé de nos concitoyens. Nous partageons aussi son analyse sur le fait que notre modèle actuel n’est pas soutenable, qu’il faut changer de paradigme et que la mobilisation de tous est nécessaire.
La FGA-CFDT se félicite de l’orientation du président de la République qui demande aux filières d’édicter rapidement des projets de transformation filière par filière afin de s’orienter vers une montée en gamme de nos produits alimentaires. Elle est convaincue que les défis environnementaux, sanitaires et économiques constituent une opportunité pour l’agriculture française de se repositionner sur la qualité et que l’esprit de filière est un élément-clé pour atteindre cet objectif. Elle approuve l'orientation du plan d’investissement vers un renforcement des filières notamment par le soutien à des outils logistiques ou de transformation locaux, d’autant que cette politique répond à la préoccupation de relocaliser les filières et de maintenir des emplois industriels en milieu rural.
En marge de ce discours, la FGA-CFDT saisit l’occasion pour rappeler que la Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE) au sein de la chaîne de valeur est une des conditions de réussite d’un meilleur partage de la valeur ajoutée. Elle préconise notamment une politique d’achats responsable entre les différents maillons de la filière agroalimentaire. Elle approuve la proposition d’Emmanuel Macron d'une contractualisation pluri annuelle rénovée et  son appel à l’engagement de tous pour permettre l’établissement de prix rémunérateurs, sans attendre la publication de la loi.
Elle pense qu'une politique de prix responsable devrait bénéficier aux salariés par de meilleures rémunérations, de meilleures conditions d’emploi et de travail. La FGA-CFDT restera vigilante sur ce point, d’autant qu’elle est représentative des salariés de la transformation agroalimentaire, des services à l’agriculture et de la production agricole (1,2 million de contrats de travail en agriculture et 450.000 salariés en transformation agricole).
Le président de la République a fixé un cap clair sur la prise en compte des exigences sociales, sanitaires, environnementales, en mettant en responsabilité les filières pour « changer de paradigme ». La mise en œuvre à marche forcée de ces plans de filière – d’ici la fin de l’année-, sera déterminante. La FGA-CFDT entend y prendre toute sa place.

Fait à Paris, le 13 octobre 2017

Contacts :
Betty HERVE, Secrétaire nationale : 06.88.39.34.74
Presse : 06.89.04.25.27

FGA-CFDT : 47- 49 avenue Simon Bolivar 75950 Paris Cedex 19
Tél. : 01 56 41 50 50 – Fax : 01 56 41 50 30 – e-mail : fga@cfdt.fr